La grande braderie de Montréal

21 avr 2012  |  ACTUALITES, Evènement
la-grande-braderie

Étant dans une ville où la vie culturelle est intense, inutile de vous dire qu’il y a toujours quelque chose à faire à Montréal! En tant que modeuse aguerrie je m’informe de tous les événements susceptibles de m’intéresser. Il y en a plusieurs en ce moment dont un dont j’ai eu connaissance grâce à métro le journal quotidien.

Du 19 au 22 Avril se déroule La grande braderie mode québécoise qui regroupe plus de 100 designers. Cette braderie se situe dans le quartier du Vieux Montréal au Marché Bonsecour.

Ce matin j’ai décidé de partir de bonne heure pour être sur place pour l’ouverture à 10h. Eh bien je n’étais vraisemblablement pas la seule à avoir eu cette idée au vue de la file d’attente…

Je ne vais pas vous énumérer tous les designers présents à cette occasion, je vais m’en tenir à ceux qui a attiré mon attention :

- Rudsak, marque québécoise crée en 1994 par le designer Evik Asatoorian. Le style est urbain avec une prédominance pour le cuir, ayant un goût prononcé pour cette matière j’en ai pris plein les yeux! On pouvait trouver des accessoires en cuir – sac, trousse, ceinture, portefeuille, porte-clé – ainsi que des blousons, vestes, trench de toutes les couleurs.

Evik Asotoorian, créateur de Rudsak

- Marie Saint Pierre, une des créatrices les plus célèbres à Montréal. J’ai enfin vu de mes yeux ses créations – dès que je parle mode ici, cette créatrice est systématiquement évoquée, maintenant je comprends mieux pourquoi – et j’en ai été ravie: les coupes sont méticuleusement soignées avec un soucis du détail, des lignes simples mais efficaces. En cuisine on dit souvent que les meilleurs plats sont souvent les plus simples, c’est le cas avec les vêtements, à vouloir faire trop compliqué cela devient importable – à moins d’être invitée à la cérémonie des oscars, la cas de tout le mode bien sûr!!

Mon coup de coeur, ce manteau en laine bouillie incrusté…

- Gloria Gaudette est une créatrice canadienne qui a débuté sa carrière à Vancouver. J’ai eu la chance d’avoir une discussion avec elle et son amie, elles ont été super et m’ont même invité à passer les voir dans la boutique atelier située sur Sherbrooke. Je n’y manquerai pas!! Ici, il est relativement facile de discuter avec un designer, ça change!!

- Ysol est une marque québécoise, la boutique se trouve sur St. Denis. La designer crée uniquement des modèles uniques, elle travaille seule dans sa boutique atelier, et réalise également des modèles sur mesure. Le plus de cette marque : toutes les tailles sont disponibles!

- Ça va de soi, une marque que je voulais absolument ne pas rater car la préoccupation première est la qualité du tissu, ce qui est normal selon moi mais peu vu dans la réalité !! Le coton et la laine sont les fibres utilisées pour confectionner les modèles.
Cette marque et moi avons un point commun et pas des moindres : on prône le slow wear. Marre de vivre dans une société ou on jette tout, tout le temps, sans se préoccuper de la sur-consommation, et de tout ce qui en découle… Au final quel est le but? Payer un t- shirt 5€/$, d’une qualité incertaine, qui a été fabriqué dans un pays atelier dans des conditions déplorables? Le but c’est d’acheter quoi, un prix toujours plus bas? Je ne suis pas d’accord, la qualité a un coût, produire localement a également un coût alors certes le prix sera plus élevé mais on n’est pas obligé de se lasser de ses vêtements au bout de deux mois, si?? J’aimerai connaître vos avis sur cette question…

- En quittant la braderie je passe devant la boutique de bijoux Osmose et je flash complètement sur un bracelet en étain. Je suis de celle qui pense que mieux vaut un bijoux bien placé qu’une quantité de bijoux qui se gâchent les uns les autres. Un bijoux donne de la personnalité à une tenue, du style, un plus quoi.
De plus la créatrice Sonia Ferland a tout prévu puisqu’elle a aussi pensé aux petits poignets, ce qui est plutôt rare.
En essayant ce magnifique bracelet, la vendeuse me dit que ce modèle a été baptisé Lisbeth Salander, et il se trouve que je suis totalement fan de l’héroïne de Millenium.
Je ne crois pas aux coïncidences comme Gibs alors j ai interprété ça comme un signe et banco!
Et je ne regrette absolument pas… Et vous voyez dans 5 ans ce bracelet ma plaira toujours, c’est certain!!

Leave a Reply

Comment moderation is enabled, no need to resubmit any comments posted.